Master

Les masters en commerce international

Travailler dans le secteur du commerce international

Les instituts proposant des masters en commerce international ont des programmes de formation plus ou moins différents. Alors il va falloir faire attention à plusieurs choses, si vous souhaitez intégrer ce cursus d’étude. Zoom sur les différents masters qui existent, les modalités d’admission ainsi que les perspectives de poursuite d’étude.

Pourquoi faire un master en commerce international ?

À l’université, bien des étudiants préfèrent préparer un Master, en raison de sa nature académique hautement qualifiée. Ce diplôme reconnu par l’Etat, valide 5 années d’études après le bac. De plus, il existe deux types de Masters : un Master professionnel axé sur le monde de l’entreprise et un Master recherche menant vers le Doctorat (bac+8). En revanche, les étudiants qui optent pour les écoles de commerce, d’ingénieur ou de communication, peuvent y préparer :

  • Une formation commerce international ayant le grade de master. C’est un titre attribué à une formation diplômante de niveau Bac+5 par l’État.
  • Un master ou un master spécialisé. C’est un label reconnu seulement par l’établissement ou l’école en question.
  • Un mastère, qui est un label délivré par ces écoles et qui ne fait l’objet d’aucune accréditation par l’État.

Par ailleurs, les différents masters en commerce international peuvent être préparés dans une université ou dans une école et nécessitent 2 ans d’études, intenses mais passionnantes. Ainsi, quelle que soit la fonction que vous visiez, la première année est un tronc commun qui vous permet de vous spécialiser en management, en achat, en logistique, en gestion ou en marketing, … en fonction de vos aptitudes, vos goûts ainsi que vos projets professionnels.

Les modalités d’admission et les études après un master en commerce international.

Les étudiants souhaitant intégrer ce cursus doivent être titulaires d’un Bachelor en commerce international, ou encore une licence en économie, gestion, droit, management ou encore en langues étrangères appliquées (LEA). Une attention particulière est apportée aux aptitudes linguistiques, notamment la maîtrise d’au moins deux langues étrangères dont l’anglais. L’admission à ce cursus est ainsi conditionnée par un entretien devant un jury, une étude de dossier, une lettre de motivation en anglais, ainsi qu’un test de culture générale et de français.

Par ailleurs, il est possible de poursuivre vos études après cette formation avec un MBA ou un mastère spécialisé (MS), afin de vous spécialiser dans un domaine plus pointu (management du commerce et des transports internationaux, ingénierie des projets internationaux). Vous pouvez également opter pour un doctorat en économie ou en gestion en université.