Master

Quelles poursuites d’études en immobilier après un bac+2/+3 ?

études en immobilier

Poids lourd de l’économie française, l’immobilier génère des emplois dans diverses spécialisations. Selon Pôle Emploi, le secteur de l’immobilier est le 6e employeur national avec 350 000 emplois dont 22% concernent des postes de cadres. L’accès au secteur exige de disposer d’un diplôme bac+2 au minimum. Mais si vous souhaitez évoluer rapidement, il est préférable de poursuivre vos études vers des cycles de licence, de Bachelor et de master.

Après un bac+2 en immobilier

Si vous souhaitez obtenir un diplôme bac+3 avant de postuler pour un premier emploi, pensez alors aux licences professionnelles et aux Bachelors. Ces cycles sont très professionnalisants et vous permettront d’approfondir vos connaissances et de vous spécialiser dans une branche du secteur comme le droit de l’immobilier, la gestion de copropriété, la gestion de l’habitat locatif et social, etc. Ces filières majoritairement prisées par les diplômés de droit sont également accessibles après un bac+2 en immobilier, en comptabilité et gestion et en techniques de commercialisation.

Les masters en immobilier

Si vous êtes titulaire d’un bac+3 en droit, en économie et gestion, en comptabilité ou en notariat, vous pouvez envisager un master ou un mastère immobilier comme ceux spécialisés en droit de l’urbanisme et de l’immobilier, en management et développement du patrimoine immobilier, en droit immobilier et public, etc. Ces formations de haut niveau qui accueillent principalement des titulaires de licences pro, offrent d’importantes perspectives d’évolution et donnent accès à des fonctions de cadres.

Quels métiers envisager ?

Chaque jour, des dizaines de locaux et de terrains changent de propriétaire, nécessitant un personnel hautement qualifié pour assurer les opérations de vente et de location et les tâches d’administration et d’expertise. Parmi les principaux métiers de la promotion, de la transaction et de la gestion, les postes d’agents immobiliers, d’aménageur lotisseur, de juriste immobilier, d’urbaniste, de directeur de programmes immobiliers, de promoteur immobilier et de prospecteur foncier sont à privilégier.