Licence

Réussir sa licence information communication

La communication, le mot seul fait rêver. Presse, radio, télé, supports nationaux et internationaux, les débouchés sont multiples et les diplômés doivent disposer de multiples compétences pour pouvoir travailler aussi bien dans le domaine numérique que pour le « print ». La licence information communication fait partie de ces parcours privilégiés qui forment les étudiants à l’analyse et à la compréhension des différents enjeux de la communication et de ses nouvelles technologies.

La communication, un secteur en plein essor

Communiquer est une mission qui comprend de multiples volets ! Il s’agit à la fois d’informer, de faire connaître et de valoriser l’image d’un produit ou d’une marque, de fidéliser et d’attirer de nouveaux clients, de donner envie et de faire rêver. Avec l’avènement du digital et l’essor de nouvelles technologies, les traditionnels métiers de la communication ont bien changé. Les directeurs de communication, les chargés de com et les autres attachés de presse cohabitent désormais avec les chefs de projet web, les community managers, les responsables e-réputation ou encore les social media managers, et les écoles de journalismes sont de plus en plus nombreuses à proposer des cursus tournés vers le numérique et le web.

Les qualités à avoir pour réussir dans le domaine de la communication

Pour réussir sa licence information communication et bien se préparer à intégrer les métiers de la com, les candidats doivent disposer des qualités suivantes :

  • L’esprit d’analyse et de synthèse : il s’agit de l’une des principales qualités qu’un professionnel de la communication doit avoir puisqu’elle concerne tous les aspects du métier de la création des contenus à la remise des rapports hiérarchiques en passant par la veille ;
  • La maitrise des outils web : même pour une personne qui ne compte pas se spécialiser dans la communication, la maitrise de l’outil web est indispensable ;
  • L’aisance orale : pour certains postes internes dans le domaine de la communication, il n’est pas important d’être un bon communicant, mais lorsqu’il s’agit de convaincre un employeur de ses compétences linguistiques et communicatives, cette condition peut être décisive lors de la phase de recherche d’emploi.